Le blog du volet francophone de WordFest

Archives de Tag: cadavres exquis

La 17ème édition de WordFest a été – comme d’habitude – très réussie. Tous nos auteurs nous ont fait réfléchir et rêver.  Ils ont notamment fait preuve de leur créativité lors de notre « Rendez-vous » à la Cité des Rocheuses, jeudi dernier. En effet, les auteurs ont contribué à une histoire collective et les illustrateurs à un dessin collectif, sur le principe du « cadavre exquis ». Comment ça marche ? Il s’agit pour plusieurs personnes de composer une phrase ou un dessin sans qu’aucune d’elles puisse tenir compte des collaborations précédentes.

Voici le résultat : 

Cadavre exquis graphique réalisé par Mélanie Watt, Caroline Merola et Maxim Cyr

Cadavre exquis réalisé par Marie Darrieussecq, Felicia Mihali, Louis Emond, Angèle Delaunois et Karine Gottot

Voici le texte ainsi obtenu :

Elle rompit le silence “Je ne supporte pas  l’hiver , surtout en étédit-elle.

“Oh là là , mais ce n’est pas possible, ça … Tu veux me répéter ce que tu viens de me dire là ?… Non, mais ce n’est pas possible, répète, vas-y répète !”…

“Non,”lui répondit-elle sèchement.

Pas d’accord, je suis depuis toujours convaincue qu’il existe autre chose dans la vie qu’une foule de questions qui resteront sans réponse. Et d’ailleurs, est-ce que je ne viens pas justement là, tout de suite , de te le prouver ?lui répondit-elle avec un sourire.

Il secoua la tête avant de déclarer de sa drôle de voix enrouée:

“Je ne vous ai jamais vue et je ne veux pas vous parler !” et il tourna le dos à son interlocuteur, comme l’ours mal léché qu’il était … beaucoup trop sûr de lui.

Lassée, elle décida de lacer ses chaussures et de laisser son homme se débrouiller seul avec son lasso. Faire du rodéo la tête à l’envers n’était vraiment pas l’idée du siècle. Peut-être que tout ça n’avait pas vraiment d’importance après tout.

 

Nous avons également fait participer notre public et nos cadavres exquis préférés sont :

– La sordide soirée grandit dans un silence mortel.

– La souris fit jaser vers l’infini et au-delà.

– Monsieur le député filait à l’anglaise sur le périph.

– Marco Polo rêve dans les bois.

 

Merci aux auteurs, aux partenaires, aux bénévoles et au public pour cette belle soirée !

 



%d blogueurs aiment cette page :